LES CONFÉRENCES D'HISTOIRE DE L'ART

Publié le 12 Septembre 2015

Goya, manières de voler (Anvers)

Goya, manières de voler (Anvers)

MARDI 20 OCTOBRE de 17H30 à 19H00

 

Salle A à Chouzy sur Cisse

 

LE  FANTASTIQUE AU XIXème siècle

Peinture, dessin et gravure

 

Conférence en relation avec l’exposition

« Fantastique ! L’estampe visionnaire. De Goya à Redon.

qui aura lieu au Petit Palais du 1er octobre 2015 au 17 janvier 2016

 

 

 

D’AUTRES CONFERENCES SONT PREVUES

 

LES MARDIS 17 NOVEMBRE,  15 DECEMBRE 2015

 

LES MARDIS 19 JANVIER, 16 FEVRIER, 15 MARS 2016

 

Salle A à Chouzy sur Cisse

 

C’EST VOUS QUI CHOISISSEZ LES THÈMES !

 

Je vous invite à exprimer vos préférences en sélectionnant 4 sujets parmi les 13 thèmes proposés dans la liste des conférences thématiques. Vous pouvez ensuite noter votre choix ainsi que vos coordonnées sur le tableau prévu à cet effet.

Merci de votre participation

 

CONFERENCES THEMATIQUES

 

  1. L’inspiration :

Certains artistes ont travaillé toute leur vie sur le même thème, la même couleur ou la même forme qu’ils ont peints à chaque fois de façons différentes. D’autres se sont profondément inspirés de leurs maîtres pour créer leurs propres œuvres. Autant de déclinaisons pour conduire à l’œuvre abouti.

 

  1. Le secret de la Joconde :

Le Mystère peut être aussi le mystère autour d’un tableau. « La Joconde », par exemple, recèle de nombreux mystères : qui est réellement représenté, pourquoi ce sourire, pourquoi Léonard y était autant attaché, son parcours clandestin pendant la dernière guerre, pourquoi on l’adule et pourquoi on la déteste…

 

  1. Qu’est-ce qu’un chef-d’œuvre:

Une perfection technique, une œuvre emblématique, un tableau qui crée la rupture et ouvre de nouveaux champs d’exploration picturale, existe-t-il encore des chefs-d’œuvre aujourd’hui ? Autant de questions à élucider ensemble.

 

  1. Le printemps au fil du temps :

De nombreux peintres ont illustré le thème du printemps, non pas uniquement comme l’une des quatre saisons, mais surtout pour les symboles qu’il véhicule, le renouveau, la jeunesse et l’espoir.

 

  1. Ombre et lumière :

Les peintres utilisent l’ombre et la lumière pour mettre en relief le sujet principal du tableau. Certains donnent à la lumière une valeur religieuse ou morale, d’autres s'attachent à la part d’ombre qui existe en chacun d’entre nous en représentant le rêve ou la folie. D’autres encore, comme les Impressionnistes, colorent les ombres pour obtenir une lumière plus intense. Autant de recherches picturales et philosophiques inspirées de l’ombre ou de la lumière.

 

  1. Les débuts de la photographie et son influence sur les peintres:

L'histoire de la photographie est intimement liée à celle de la peinture. De nombreux peintres, qu'ils soient réalistes comme Courbet ou impressionnistes comme Monet vont s'appuyer sur l'image photographique pour réaliser leurs tableaux.  

  1. L'Autoportrait:

Se peindre soi-même est difficile, ce n'est pas seulement représenter son image. A l'époque où la photographie n'existe pas, c'est aussi  donner une image de soi, de son statut social. C'est aussi dépeindre son état psychologique, ses émotions, son caractère. Chez Rembrandt ou Van Gogh, c'est  même une obsession. L'autoportrait est une simple représentation, mais il apporte beaucoup plus qu'une simple image de l'artiste.

 

  1. Les secrets  de l'atelier du peintre:

 Au Moyen Age, l’artiste est considéré comme un simple artisan. C’est dans le secret de son atelier qu’il va élaborer son savoir faire et se distinguer auprès des puissants qui ne pourront bientôt plus se passer de lui. A force de talent, d’audace et de sensibilité, il va peu à peu gagner son indépendance pour nous offrir sa vision du monde.

 

  1. La Bohème:

L’évocation même de ce mot fait rêver: La “Bohémienne aux grands yeux noirs”, la vie de Bohème... Au XVIIe siècle, le thème des Bohémiens devient un sujet de prédilection pour les artistes. Leur mode de vie sans attaches symbolise la liberté et l’aura de mystère qui les entoure fascine. L’artiste va peu à peu s’identifier au bohémien, rejeté, incompris, sans le sou, mais riche de sa liberté et de son art.

 

10   Désirs et volupté à l'époque victorienne :

Dans un contexte marqué par le puritanisme, les peintres expriment, à travers leur sensibilité, un art qui contraste avec la rigueur morale de cette époque et choisissent comme sujet principal la femme. Elle se transforme en héroïne antique ou médiévale dans des palais somptueux ou une nature luxuriante. Elle est tour à tour sensuelle, bienfaisante ou maléfique mais toujours évoquée avec douceur et poésie.

 

11   La Renaissance et le rêve :
Le thème du rêve a fasciné les artistes de la Renaissance: la raison s’évade des contraintes matérielles. En rêvant, l’homme quitte son corps et peut entrer en relation avec des puissances supérieures. Pour les humanistes tels que les philosophes, les théologiens et les poètes, le rêve est une source de questionnement perpétuel. Les peintres répondront à leur façon en laissant libre cours à leur imagination.

 

12   Misères et splendeur des courtisanes :

De Manet à Toulouse-Lautrec, de Vlaminck à Van Dongen, les peintres ont trouvé des modèles originaux dans le petit monde des courtisanes, qu’elles soient pensionnaires de maisons closes ou cocottes prisées dans les salons privés.

 

13   Suzanne Valadon et ses amis :

 Modèle de Renoir et de Toulouse-Lautrec, mère du peintre Utrillo, Suzanne Valadon est une artiste peintre autodidacte et une figure de Montmartre. C’est toute l’effervescence de cette époque que nous retrouvons dans sa peinture.

Rédigé par Une idée en Plus

Repost 0
Commenter cet article

Lelu 13/09/2015 14:47

Merci beaucoup Catherine, cela est plus explicite que le papier sur la table de l'expo !
J'aurai une préférence pour : le secret de la Joconde (2) la photographie (6) la Renaissance (11) et
Suzanne Valadon (13) .
Amicalement, Dominique .

Catherine D 13/10/2015 19:11

Merci Dominique ! on en parlera mercredi prochain... Amitiés